L'allaitement maternel (collaboration spéciale!)

C'est dans un esprit de continuité que je vous présente un autre article de notre ancienne plateforme qui n'est plus active : silohuit.org 

Et aujourd'hui c'est avec une collaboration spéciale de nulle autre que ma douce femme Vicky Cadot-Mercéus que l'on clos le mois! C'est elle qui a écrit cet article, avant même qu'elle ne se forme en tant qu'accompagnante à la naissance, c'est vous dire à quel point c'est une passion qui l'habite depuis longtemps!

Pour ma part, je seconde chacun des mots qui y sont écrits, m'étant intéressé par la bande à ce merveilleux monde par l'entremise de Vicky. On blague à l'occasion en disant que j'aurais fait un pas pire sage-homme, 😆.

Bon trêve de plaisanteries, voici sans plus tarder l'article en question! Bonne lecture les amis.

L'allaitement maternel

Pourquoi allaiter? Certains diraient : «mais c’est LA chose à faire», d’autres «c’est bien plus facile» ou «tout le monde sait que c’est plus économique». Mais qu’en est-il vraiment? En fait, en plus d’être un excellent moyen pour la mère de maigrir, d’être facile d’accès, rapide et écologique, il faut se rappeler que l’allaitement est avant tout le moyen le plus naturel de nourrir son nouveau-né. Mais j’aimerais pousser les arguments plus loin. Savez-vous que le choix d’allaiter a un rôle important à jouer sur la santé du système immunitaire d’un être humain tout au long de sa vie?

Un bébé naît vulnérable, immature et sans moyen de défense, bref il ne peut vivre sans sa mère dès les premières heures de vie. Il a été scientifiquement démontré qu’allaiter un nouveau-né reste la façon la plus efficace pour une mère de créer un lien d’attachement avec ce dernier. De plus, comme ce petit être est immature en tout point; son système digestif compris, il est absolument impératif que ce dernier soit nourri par le lait maternel, car c’est le seul aliment que le bébé peut consommer de façon exclusive sans qu’il ne souffre d’aucune carence. C’est aussi dans le lait maternel que nous retrouvons les éléments suivants en quantité remarquable  : immunoglobulines, lysosomes (jusqu‘à 5000 fois plus élevé que dans le lait de vache), facteurs bifidus (jusqu’à 40 fois plus élevé que dans le lait de vache) et protéines. Ces substances permettent à l’enfant d’être protégé contre toutes formes d’agressions pathologiques virales et bactériennes. En d’autres mots l’allaitement permet une vaccination complexe, adaptée, adéquate,  spécifique et efficace à long terme. 

Mais attendez, il y a plus encore. Saviez-vous qu’à chaque fois que le bébé met le mamelon à la bouche, le sein de la mère identifie les microbes et qu’elle va aussitôt produire les anticorps adaptés, transmis au bébé par le lait,  pour bien combattre les intrus?



La protection contre les allergies est une autre bonne raison d’opter pour l’allaitement maternel. Elle permet de préserver l’intégrité de l’intestin qui est l’un des plus gros organe immuno-protecteur. L’allaitement permet un espacement entre les grossesses (car il agit en tant que méthode de contraception naturelle) et réduit de façon majeure les visites du bébé chez le docteur au cours de sa première année.

Finalement, souvenez-vous qu’avant la montée en flèche des compagnies de nourriture en petit pot et de lait maternisé, les mères allaitaient leurs petits et ceux-ci retrouvaient dans le lait maternel tous les éléments nutritifs nécessaire à leur croissance et à leur développement et croyez-moi rien n’a changé depuis.

En résumé, si vous souhaitez allaiter, soyez encouragés, faites le pour vous et votre bébé. Si vous voulez davantage d’informations, de conseils, de trucs ou de l’assistance, écrivez-nous et nous nous ferons un plaisir de vous référer à différents ouvrages ou organismes tel que la «Ligue Internationale La Leche» présente mondialement et peut-être même près de chez vous. Souvenez-vous que non, allaiter n’est pas une mode, ni une simple option, mais c’est la loi de la vie!

– par Vicky Cadot-Mercéus (collaboration plus que spéciale 😆😁♥️)

Commentaires

Populaires

En a-t-on fini avec Dieu?

Des Simpsons à... la Bible!

2020 en 4 points et 2 leçons (personnelles)