Pas courir... Parcourir!!!

Il peut être difficile de développer une nouvelle habitude. Pour beaucoup faire de l'exercice serait une première et pour les autres respecter un horaire relève carrément du jamais vu. Demandez de faire les deux et nous voilà déjà épuisés!

Vous savez, si la motivation n'est pas le carburant, c'est néanmoins l'étincelle qui part la machine. Si l'on choisit un chemin très abrupt, la machine n'aime pas ça. La motivation se perd, et elle prend du temps pour s'accumuler à nouveau. C'est cyclique. Comme un boost momentané que l'on peut ressentir lorsque nous regardons un des multiples films de Rocky Balboa. 🏃‍♂️🥩🥊  🎶🎵 “Tan, tan tan tan, tan tan tan, tan tan taaaaaaan!!!” 🎵🎶

Il faut donc une passerelle. Il faut développer le goût de bouger. On doit comprendre que bouger plus n'égale pas nécessairement courir ou aller au gym, quoi ça ne l’exclut pas non plus, bien entendu. Ça veut simplement dire ça : de bouger plus. Bouger c’est assez large vous me direz, et je vous réponds : exactement.

Ce que je propose n'a rien de révolutionnaire, mais a une facette réaliste.

Je propose de parcourir. Non pas "courir", mais bel et bien parcourir.

Dans ce concept, l'atteinte d'un objectif est mise de l'avant en restant flexible sur les moyens.

Alors voilà : parcourez. Donnez-vous un objectif en distance, pour la semaine. Disons 15 km. Votre objectif serait donc de parcourir 15 km durant la semaine et pour y parvenir tous les moyens sont permis tant et aussi longtemps que ce soit propulsé par force d'homme bien entendu.

Marche, vélo, rollerblade, ski de fond, trottinette, raquette, alouette!!!

Pourquoi être aussi flexible sur les moyens? Parce que l'atteinte de l'objectif est primordiale. La distance doit être franchie, hebdomadairement. En retard sur votre plan? Aller faire du vélo! Vous voulez accumuler plus de terrain? Faites du transport actif! Rendez-vous à pied à l'épicerie ou à la bibliothèque. Substituez vos déplacements en véhicules motorisés par d'autres moyens de locomotion.

Peut-être vous demandez-vous comment comptabiliser vos déplacements et calculer les distances. C’est une excellente question. Plusieurs outils simples sont à votre disposition et facilement accessibles. Par exemple, les podomètres font un excellent travail pour comptabiliser vos pas et/ou les distances marchées ou courues. 

Pour les autres types de locomotions, je vous conseille tout bonnement Google Maps où vous pouvez tracer les différents itinéraires que vous parcourez pour en connaître la distance. Sinon, plusieurs autres applications peuvent aussi calculer les distances que vous parcourez. En voici quelques-unes : Strava, Zwift, Map My Ride GPS Cycling & Route Tracker, Nike run club, Cyclemeter GPS et il y en a plusieurs autres!

Quand je pense au transport actif, je pense à quelques personnes de mon entourage ou que je côtoie ou que j’ai déjà côtoyé. Je pense à ma mère qui se rend au boulot à vélo religieusement tant que les conditions routières le permettent. Je pense à Stéphane qui se rendait au boulot en patins à roues alignées et qui partait de la Rive-Sud pour se rendre jusqu’au Centre-Ville de Montréal. Je pense à mon père qui se rend faire toutes ses emplettes à pieds, autant que faire se peut. Je pense aussi à Harry qui partait de Saint-Hubert pour se rendre jusqu’à son école secondaire, à Varennes, matin et soir… en trottinette! Pied gauche qui pousse le matin, pied droit qui pousse le soir.

Mais maintenant, à cet instant, je pense à vous. Quelle est/sera votre histoire?

Comment disait-il cela déjà Jean de La Fontaine? Rien ne sert de courir ; il faut... parcourir? 😉

Et je repèse sur play juste pour vous… : 🎶🎵 “Tan, tan tan tan, tan tan tan, tan tan taaaaaaan!!!” 🎵🎶 🏃‍♂️🥩🥊 




Commentaires

Populaires

En a-t-on fini avec Dieu?

Des Simpsons à... la Bible!

2020 en 4 points et 2 leçons (personnelles)